Attention! Vous consultez un extrait aléatoire et ajourné d'articles issus de la base de données Flash-Infos. Pour un accès exhaustif et actualisé, contactez-nous pour la mise en place d'un abonnement.

FERROVIAIRE : Les lignes Paris-Reims et Strasbourg-Nantes déficitaires

Ecrit par Flash Infos sur . Publié dans Information Economique Champagne Ardenne

Deux tiers des dessertes TGV sont déficitaires. Loin des rentables Paris-Lyon, première LGV mise en service en 1981, Lille-Lyon, ou encore Paris-Metz-Luxembourg, les Strasbourg-Nantes, Paris-Reims, ou Paris-Côte d’Azur, entre autres, perdent de l’argent. Trois raisons expliquent ces déficits : 1) Le montant des péages payés par les opérateurs ferroviaires au gestionnaire d’infrastructure SNCF RESEAU / T : 01.53.94.30.00 pour faire circuler leurs trains. Ils coûtent chaque année 2 Mds € à SNCF MOBILITES / T : 01.53.25.60.00, l’entité du groupe chargée de faire rouler les trains. 2) Un trafic trop faible notamment sur des liaisons "qui ne desservent pas des grandes villes". 3) La présence d’un grand nombre d’abonnés. www.sncf-reseau.fr