Attention! Vous consultez un extrait aléatoire et ajourné d'articles issus de la base de données Flash-Infos. Pour un accès exhaustif et actualisé, contactez-nous pour la mise en place d'un abonnement.

INDUSTRIE/SOCIAL : La direction de GE Belfort rejette le plan alternatif et fait une contre-proposition

Ecrit par Flash Infos sur . Publié dans Information Economique Franche Comté

L’intersyndicale de GENERAL ELECTRIC INTERNATIONAL à Belfort/90 a rencontré la direction le jeudi 03/10 pour connaître sa réaction suite au "contre-projet" qu’elle a présenté. Un projet qu’elle rejette. La direction est venue à la réunion avec une contre-proposition.… Pour lire la suite, abonnez-vous

INDUSTRIE/SOCIAL : 2 syndicats de GE Belfort portent plainte contre l’Etat

Ecrit par Flash Infos sur . Publié dans Information Economique Franche Comté

Selon le journal l’Est Républicain, les syndicats CFE-CGC et Sud ont annoncé avoir saisi hier lundi 07/10 le tribunal administratif de Paris pour dénoncer la responsabilité de l’Etat français dans le non-respect par GENERAL ELECTRIC INTERNATIONAL (GE) de l’accord de 2014 sur le rachat de l’activité énergie d’Alstom.Pour lire la suite, abonnez-vous

MEDICAL/R&D : L’institut Femto ST porte un projet sur le dépistage des problèmes de coagulation

Ecrit par Flash Infos sur . Publié dans Information Economique Franche Comté

Depuis 2015, une équipe du département de micro-nanosciences et systèmes (MN2S) de l’institut Femto-ST, à Besançon/25, emmenée par Wilfrid Boireau, directeur de recherche au CNRS / T : 01.44.96.40.00, travaille à la mise au point d’un dispositif de contrôle des capacités hémostatiques (vitesse de coagulation) plus fiable, plus rapide et moins cher que ceux qui équipent aujourd’hui les hôpitaux.… Pour lire la suite, abonnez-vous

FERROVIAIRE : Alstom accélère sa "révolution" pour sortir du diesel

Ecrit par Flash Infos sur . Publié dans Information Economique Franche Comté

ALSTOM TRANSPORT SA / T : 01.57.06.90.00 affiche ses ambitions pour remplacer les 1.200 trains diesel qui circulent encore en France. Le constructeur envisage ainsi 3 applications pour transformer des rames diesel-électriques existantes. Le 1er programme, déjà lancé, consiste à retirer 2 packs diesel sur 4 pour les remplacer par des batteries.… Pour lire la suite, abonnez-vous