Attention! Vous consultez un extrait aléatoire et décalé d'articles issus de la base de données Flash-Infos. Pour un accès exhaustif et actualisé, contactez-nous pour la mise en place d'un abonnement.

INDUSTRIE: Buracco mise sur l’innovation

Ecrit par Flash Infos sur . Publié dans Information Economique Bourgogne

La société BURACCO (siège à Montceau-les-Mines), spécialisée dans les vannes industrielles, poursuit son développement grâce à l’innovation. En effet, elle s’est tournée vers les produits de pointe de son secteur afin de faire face aux géants du marché. La société mise également sur l’amélioration continue des produits. 5 ingénieurs et techniciens forment le service R&D. 40 % de la production est exportée, la société compte de nombreuses certifications internationales pour le gaz, la sécurité au feu, la cryogénie, le génie climatique, le transport maritime et même l’American Petroleum Institute. 1 M€ est injecté cette année pour les nouveaux équipements. www.buracco.com

BTP: Agrégats du Centre poursuit son développement

Ecrit par Flash Infos sur . Publié dans Information Economique Bourgogne

La société AGREGATS DU CENTRE / T : 03.86.58.81.39 (siège à Marzy), spécialisée dans le bâtiment et les travaux publics, se transforme. La société a été lancée dans les années 30 et est dirigée par la troisième génération. Elle a été vendue en 1989. A cette date seule l’activité sablière d’origine est maintenue. La société a pour coeur de métier l’exploitation de carrières et la fabrication de granulats. Elle compte pour clients des majors du secteur et des entreprises locales. Agrégats du Centre a du faire face à la chute de 70 % des constructions neuves dans la Nièvre au début des années 2010. Une réorientation a du être opérée. 80 % du sable vendu par la société est utilisé pour la fabrication de béton pour les constructions. Avec le Grand Paris, un partenariat est mené pour amener du sable et repartir avec des déblais afin d’équilibrer les flux. www.agregats-du-centre.fr

COURRIER: 187 emplois à pourvoir à La Poste en Côte d’Or

Ecrit par Flash Infos sur . Publié dans Information Economique Bourgogne

187, c’est le nombre de postes que va recruter LA POSTE en Côte d’Or. Le groupe annonce la création de 5.500 CDI en France. Il s’agit de postes très divers accessibles pour des non-diplômés à des Bac+5. Des postes de facteurs, de chargés de clientèle en bureau de poste, de conseillers bancaires, commerciaux, experts numériques sont proposés. Une campagne de recrutement de 500 conseillers bancaires est lancée par la Banque Postale. La branche numérique recrute des datascientists, des développeurs, des responsables de projet SI. Dans le département 12 postes de chef d’équipe courrier plateforme industrielle sont à pourvoir à Dijon et des postes de facteurs à Beaune. www.laposte.fr

MEDICAL: pas de fermeture d’urgences en Bourgogne mais une réorganisation

Ecrit par Flash Infos sur . Publié dans Information Economique Bourgogne

Les services d’urgences de nuit de Clamecy ou de Tonnerre ne fermeront pas. L’AGENCE REGIONALE DE SANTE DE BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE a en effet annoncé qu’elles seront réorganisées. Une opération qui devra intervenir d’ici l’été dans les établissements qui devront fonctionner entre 20 h et 8 h avec un seul médecin urgentiste à assurer à la fois les sorties SMUR et l’accueil de quelques patients. Un médecin d’astreinte viendra assurer l’accueil aux urgences en cas d’intervention du SMUR. 35 maires avaient remis leur démission fin février au préfet alors que menaçait une crainte de fermeture du service de Clamecy. Le préfet n’a pas encore donné suite.

PATRIMOINE: le Loto du patrimoine pour La Grande Forge de Buffon

Ecrit par Flash Infos sur . Publié dans Information Economique Bourgogne

La GRANDE FORGE DE BUFFON pourrait profiter d’une restauration dans le cadre du Loto du Patrimoine qui se tiendra à  l’occasion des journées Européennes du patrimoine le 14 septembre prochain. 12 sites de Bourgogne pourraient en bénéficier, 250 en France. Le site appartient à la famille Veyssière depuis 6 générations. Le coût de la restauration est trop élevé pour cette dernière, à hauteur de 500.000 € pour les travaux les plus urgents. Le site date du 18ème siècle, il a compté plus de 300 ouvriers en 1768 pour une production de 400 tonnes de fer par an. www.grandeforgedebuffon.fr